Dans cet article, je vais vous présenter l’histoire du sidechain, son principe de fonctionnement et vous apprendrez à l’utiliser dans Ableton Live.

De la pop au hip-hop en passant par la techno, le sidechain est un outil essentiel de la production musicale moderne. Eh oui, même si vous ne le savez pas encore, vous l’avez déjà entendu : c’est ce son de pompage quand la grosse caisse (kick) frappe et que les autres instruments libèrent de la place.

Qu’est ce que le sidechain ?

Avant de rentrer dans le détail, ici je vais vous parler de la compression en sidechain et non du sidechain tout court. Car le terme sidechain vient en fait du fait de déclencher un effet sur une première piste grâce à une seconde piste.

En effet, les producteurs utilisent souvent le mot sidechain pour définir en fait la compression en sidechain.

Définition de la compression

Premièrement, voyons ce qu’est la compression.

La compression est un processus qui consiste à réduire la plage dynamique entre la partie la plus forte et la partie la plus silencieuse d’un signal audio. Par conséquent, les signaux les plus faibles sont amplifiés et les plus forts sont atténués.

En atténuant les sons forts, le compresseur permet au producteur de musique d’augmenter le niveau général d’une piste, réduisant ainsi la plage dynamique.

Voici une définition des principaux termes utilisés lorsque l’on parle d’un compresseur :

    • Threshold (Seuil) : Le compresseur réduit le niveau du signal audio quand son amplitude dépasse le seuil que vous avez défini, tandis que les sons plus faibles que ce niveau sont laissés de côté.
    • Ratio : Le ratio représente l’intensité de la compression pour les signaux au-dessus du seuil. Par exemple, à un rapport de 2:1, un signal qui est 2 dB au-dessus du seuil sera atténué de 1 dB. Dans un rapport de 10:1, ce même signal sera atténué de 1,8 dB. En fait, un limiteur est simplement un compresseur avec un rapport infini:1, ce qui fait que le signal ne dépasse jamais le seuil.
    • Peak / RMS: Ces notions détermine comment le compresseur perçoit l’intensité sonore du signal de déclenchement. Alors que RMS (racine moyenne quadratique) est une représentation de l’intensité sonore générale moyenne, le peak répond immédiatement à l’intensité du signal du courant. Pour faire simple : utiliser le mode peak peut parfois engendrer de la distorsion ou une compression trop audible. Dans ce cas, la meilleure option est d’utiliser le mode RMS.
    • Knee : Le knee (littéralement le genou) est le point de jonction entre le comportement linéaire du compresseur (pas de compression, sortie = entrée), et le début de la compression, situé au niveau du seuil.Un knee dit “dur” utilise le seuil comme un interrupteur “marche/arrêt” pour la compression, tandis qu’un knee “doux” permet une entrée en action plus progressive du compresseur.

La compression sidechain

Ensuite arrive le sidechain.

Alors que la compression traditionnelle a un signal affecté par son propre déclencheur (plus il est fort, plus la compression est appliquée), le sidechaining utilise un signal externe (ou traité) comme déclencheur pour la compression.

Vous trouverez des exemples dans la suite de cet article.

D’où vient le sidechain ?

La première application de la compression sidechain est apparue dans les années 1930.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, elle n’était pas destinée à la production musicale.

En effet, tout à commencé grâce à Douglas Shearer un ingénieur son dans le cinéma.

Il avait besoin d’un moyen de réduire les sifflements d’enregistrements de dialogues. Ces sifflements apparaissaient lorsqu’il y avait des sons “S” dans les dialogues.

Le sidechain est né lorsque Shearer a conçu un compresseur avec une chaîne de signal “latérale” (séparée du signal de déclenchement principal) sur laquelle un égaliseur été appliqué.

Par conséquent, plutôt que de comprimer uniformément le signal entrant, le compresseur sidechain appliquait l’effet uniquement quand certaines fréquences (les sons “S” du dialogue) apparaissent dans la piste secondaire.

De ce fait, le sifflement était supprimé !

En suite, cette technique fut démocratisée et utilisée dans la radio.

Vous remarquerez que souvent à la radio, lorsqu’un animateur parle, le son de la musique de fond se réduit : le compresseur se déclenche grâce au signal de la voix.

Voici un exemple dans la très bonne émission de Simon Maverick sur Rinse France.

Cette technique a ensuite été reprise dans la production musicale pour mixer des sons, donner de la place à des instruments et même pour créer des effets créatifs.

Dans quels cas utiliser le sidechain ?

Il y’a de nombreuses occasions d’utiliser le sidechain, je vous en présente 3 cas communs ici.

Mettre en valeur le kick dans un mix grâce au sidechain

Personne ne dira le contraire, l’application la plus populaire du sidechain consiste à faire ressortir le kick en réduisant la puissance des autres instruments.

En effet, en house, techno ou hip hop, la sidechain peut vraiment faire la différence et aider un kick qui peine à respirer dans le mix en le transformant en un kick puissant et prédominant.

Si vous ne connaissez pas encore le sidechain, je vous invite à tester cette première possibilité.

Pour les pressés, rendez-vous directement à la fin de cet article pour découvrir un petit tutoriel sur le sidechain dans Ableton.

Dissocier un kick d’une basse sub grâce au sidechain

Idéalement, la solution est d’avoir une grosse caisse (un kick) et une basse qui ne frappent jamais en même temps. Ou s’ils jouent en même temps, ils n’ont pas d’harmoniques qui se chevauchent, de sorte qu’ils ne se marchent pas les uns sur les autres. Vous pouvez également utiliser des égaliseurs pour supprimer les fréquences identiques qui se chevauchent.

Cependant, dans la plupart des mixes, et surtout en techno on ne peut jamais éliminer tous les risques de conflits entre le kick et la basse.

Vous voudrez probablement que votre basse et votre kick jouent en même temps car c’est un bon combo, on le sait tous.

Dans ce cas de figure, le sidechain permet de dissocier un kick d’une basse et donc d’éviter le conflit de fréquences.

Donner un effet de “pompage” à une track

Il n’y a pas de loi qui dit qu’il faut être subtil avec cette méthode. Des genres musicaux entiers se sont créés (en partie) grâce l’utilisation radicale de cet effet.

Mettez un compresseur sur l’ensemble du mix. Augmentez un peu votre ratio, réduisez un peu le seuil (threshold), allongez la release et connectez le compresseur en sidechain avec un kick house et vous pourrez avoir l’effet le plus connu de la french touch des années 2000.

Si non en hip-hop, cette technique est aussi beaucoup utilisée on peut penser à des artistes récents comme Kaytranada ou plus anciens comme Flying Lotus.

Dans le son de Flying Lotus ci-dessous, tout tout est compressé par le kick, même le chant, ce qui donne des mots raccourcis. La sidechaining n’était pas seulement un effet, c’était un choix créatif pour renverser les attentes et faire respirer une piste.

Autres utilisations créatives de la compression sidechain

Le sidechain peut être utilisé également de façon moins conventionnelle. Par exemple, dans le morceau suivant le pad et la mélodie sont écrasés à chaque premier temps comme si il y avait le kick mais il est en fait absent.

Ce qui donne cet excellent effet :

Aussi, dans ce second exemple de Paula temple, on peut entendre que la grosse bassline qui arrive dès le début et qui tourne en fond de morceau est écrasée le long du morceau par le kick.

Cool non ?

Comment utiliser la compression sidechain ?

Maintenant que vous avez vu les principaux cas d’utilisation (même s’il yen a d’autres), passons à la pratique ! Comme dans toute technique dans la musique, il n’y a pas de meilleure technique.

Tout dépend de votre ressenti.

Ainsi, s’offrent à vous l’utilisation de plugins ou de compresseurs déjà inclus dans votre séquenceur.

Utiliser un plugin de sidechain

La plupart des DAW actuels sont équipés d’un compresseur configurable en sidechain natif, mais au cas où votre DAW n’en aurait pas, voici une liste de compresseurs sidechain alternatifs gratuits et payant.

Plugin de compression sidechain gratuit

Bedroom producer propose une liste de plugins sidechain gratuits ici.

DualComp et Mcompressor, qui sont tous deux de bons choix pour la compression sidechain s’adapteront parfaitement pour les utilisateurs de Mac et PC.

Plugin de sidechain payant

Il existe beaucoup de plugin de compression payant configurable en sidechain mais j’aimerais vous présenter celui de la suite Wave : Oneknob Pumper.

Ce plugin est appréciable par sa simplicité d’utilisation. En effet, vous n’aurez pas à lier une piste secondaire à votre compresseur. Vous pouvez directement configurer le plugin pour qu’il compresse votre piste sur tous les premiers temps (pour l’utiliser sur votre kick si vous êtes en 1/4) sans rien faire d’autre.

Aussi, vous pouvez l’utiliser de façon créative en le configurant pour qu’il écrase tous les temps (4/4) ou choisir d’autres configurations pour rythmer un pad ou une nappe.

Enfin, vous pourrez par exemple mettre une automation sur le potentiomètre principal pour faire varier cette compression au fil du morceau et donner un certain effet.

Tutoriel de sidechain sur ableton

Voici un tutoriel pour compresser une bassline et donner de la place au kick dans Ableton.

Pour trouver des samples, voici une listes des meilleurs packs de samples gratuits.

Etape 1 : Créez deux pistes dans ableton comprenant une basse et un kick.

Dans cette capture d’écran du mode session d’ableton il y’a une bassline de l’instrument Collision d’Ableton à droite et un kick de 909 (toujours de la banque de sample ableton) à gauche.

Session Ableton avec deux pistes basse et kick
Session Ableton avec deux pistes basse et kick

Les notes de la basse sont placées de façon à avoir un certain groove :

Et les notes du kick sont placées sur chaque temps :

Ce qui nous donne une fois les deux pistes activées :

On voit bien que ces pistes sonnent un peu brouillon et se chevauchent.

Etape 2 : Ajoutez un compresseur à votre piste de basse.

Bien que la plupart des compresseurs natifs d’Ableton fonctionnent pour ce processus, je vais utiliser le “Compressor” classique pour cet exemple. Ajoutez le compresseur sur la piste de basse et cliquez sur le bouton jaune qui ouvre l’option sidechain. Puis cliquez sur le bouton sidechain.

Lorsque la fonction sidechain est activée, le bouton est jaune :

Compressor de Ableton avec le sidechain activé
Compressor de Ableton avec le sidechain activé

Étape 3 : Connectez la piste de kick au compresseur

Une fois la fonction sidechain activée, allez dans le menu déroulant “Audio from” sous ce bouton et sélectionnez la piste de votre kick.

Sélection du kick
Sélection du kick
Etape 4 : Réglez les paramètres du compresseur pour créer le meilleur effet de sidechain possible.

Une fois que le kick est connecté au compresseur sur la piste de basse, vous pouvez maintenant tourner les différents potentiomètre du compresseur.

Commencez par jouer avec le seuil (tresh/ratio) pour pour rechercher un effet de pompage qui correspond à vos attentes.

Paramètres du compresseur Ableton
Paramètres du compresseur Ableton

Une fois que vous avez l’effet que vous voulez, jouez avec l’attaque et la release pour sculpter cet effet. Encore une fois, cela dépend vraiment de vos appréciations artistiques.

Je vous invite tout de même à ne pas trop mettre d’attaque ni de release pour avoir une compressions sidechain et un bon effet de pompage.

Voici l’effet que ça donne avec mes paramètres :

Avant :

Après :

Gardez à l’esprit qu’il s’agit ici d’un exemple très simple qui vise à vous faire découvrir les aspects rudimentaires de la technique. Selon le compresseur que vous utilisez, vous pouvez créer de nombreuses combinaisons créatives différentes pour ajouter de l’originalité à vos compositions.

Conclusion

Et voilà, c’est fait ! J’espère que maintenant vous comprenez ce qu’est le sidechain et voyez pourquoi cette technique est si présente dans vos sons préférés.

Vous savez aussi comment faire une compression sidechain dans vos morceaux via Ableton, cool non ?

Vous aimerez également : 10 labels techno à connaître absolument

N’hésitez pas à me poser vos questions et idées d’améliorations en commentaires !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Write A Comment

*

code